Tout savoir sur l’escalier autoportant

L’escalier autoportant donne une grande impression de légèreté et ne nécessite pas de mur porteur. Ces avantages expliquent sans doute la popularité de ce type d’escalier, notamment pour les réhabilitations de bâtiments existants. Examinons ensemble les caractéristiques de ce type d’escalier et son intérêt dans l’aménagement intérieur.

Les différences par rapport aux autres escaliers

La différence essentielle entre un autoportant et un escalier classique est que le premier ne nécessite pas de mur porteur. Il est ainsi possible d’installer l’escalier au plein cœur d’une pièce, ce qui offre une plus grande liberté d’aménagement. Par ailleurs le fait de ne pas solliciter les murs est souvent judicieux lorsqu’on réaménage un bâtiment ancien voire historique, dont les murs peuvent avoir été fragilisés par les siècles. En revanche ce type d’escalier, nécessairement sur-mesure, est souvent plus onéreux à réaliser : il n’est pas possible de compter sur l’effet de série pour avoir un prix plus bas et il est quasiment obligatoire de faire appel à un artisan spécialisé pour le monter en toute sécurité.

Les deux types d’escaliers autoportants

L’escalier central est soit un escalier à vis, c’est-à-dire en colimaçon, soit un escalier droit. Dans tous les cas, les marches reliées entre elles ne nécessitent pas de limon. L’escalier peut ainsi être placé n’importe où dans la pièce, ce qui donne une grande liberté d’aménagement.

L’escalier à marches flottantes est lui accolé à un mur : c’est un escalier sans contremarches, dont les marches en porte-à-faux semblent littéralement flotter dans l’espace. L’effet visuel est impressionnant, mais ce type d’escalier peut intimider des personnes sujettes au vertige ou des jeunes enfants. Il convient donc de se demander s’il conviendra en fonction de la composition présente ou future du foyer !

Quels matériaux utiliser ?

L’escalier autoportant peut être réalisé dans de nombreux matériaux. Le choix est avant tout une question d’esthétique et de design.

Le bois offre par exemple un aspect chaleureux très agréable dans une maison ; il conviendra parfaitement si l’on envisager un mobilier de style traditionnel ou rustique. En revanche l’entretien est plus fastidieux que pour d’autres matériaux.

Le béton est en revanche un matériau d’aspect moderne, parfait par exemple au sein d’une maison d’architecte ou avec un mobilier contemporain. Il ne nécessite pratiquement aucun entretien.

Le métal enfin a une apparence très design qui fait de l’escalier quasiment une sculpture en trois dimensions ; ceci explique sans doute que ce type d’escalier soit souvent utilisé dans les galeries d’art contemporain. Là encore l’entretien est très limité, compte tenu de la résistance des métaux.

Si vous souhaitez installer un escalier autoportant, n’hésitez pas à consulter notre annuaire pour choisir le spécialiste qui vous aidera à faire un choix éclairé et l’installera chez vous dans le respect des règles de l’art.

Toutes les informations nécessaires pour rénover vos escaliers