Un escalier à pas japonais : qu’est-ce que c’est ?

Vous pensiez qu’un escalier en valait un autre ? Détrompez-vous ! En matière d’aménagement d’intérieur, la variété est bien souvent de mise et les escaliers n’échappent pas à la règle. Plus ou moins imposants, plus ou moins modernes, ils peuvent en effet prendre plusieurs visages. Parmi ces derniers, on trouve notamment l’escalier à pas japonais. Incontournable et original à la fois, il représente une solution de premier choix pour les petits espaces intérieurs ou encore pour les accès difficiles à une pergola surélevée par rapport au terrain.

Tout savoir sur les escaliers à pas alternés

Avant tout autre chose, il est nécessaire d’être au clair au sujet des escaliers à pas alternés, soit des escaliers à pas japonais et de comprendre leur principe. Il faut tout d’abord savoir qu’un escalier de ce type se caractérise par des marches asymétriques. Ces dernières ne se superposent pas complètement et créent une pente raide mais non moins facile à grimper pour les utilisateurs. Dans la plupart des cas, ces modèles sont constitués de deux limons latéraux. Certains ne possèdent quant à eux qu’un limon central. Dans tous les cas, un tel escalier est, par essence, un escalier secondaire.

Un escalier spécialement pensé pour les petits espaces

L’escalier à pas japonais remplace l’échelle de meunier et offrira un style plus design et plus moderne que cette dernière. Grâce à ses dimensions et à sa configuration, il est idéal dans les petits espaces car il prend très peu de place. On l’appréciera donc tout particulièrement pour accéder à une mezzanine ou même, à des combles aménagés. S’il est parfaitement en adéquation avec un espace minimaliste, il saura également se faire pratique puisqu’il offre aussi la possibilité d’y insérer des rangements.

L’escalier idéal pour un espace minimaliste ?

Qu’on se le dise : si l’escalier à pas japonais propose plus de confort qu’une échelle simple, son confort relatif ne conviendra néanmoins pas à tous les profils. S’il est conseillé de le réserver à un usage occasionnel, c’est notamment parce qu’il exige de prendre quelques précautions lorsque l’on l’emprunte. Mal prendre la première marche, c’est la chute assurée ! Raide, il peut être dangereux et ne comporte pas de contremarches. Dans ce cas, il peut être particulièrement risqué et ne convient pas aux enfants et personnes à mobilité réduite. Si vous êtes malgré tout intéressé par sa praticité et son esthétique incomparable, gardez aussi à l’esprit que les escaliers peuvent vite devenir onéreux. En effet, loin d’être économique, il nécessite plus de calculs car il est plus contraignant à mettre en place. Selon les cas, les contraintes techniques peuvent être particulièrement notables et entraîner un véritable surcoût.

Toutes les informations nécessaires pour rénover vos escaliers